Banane en Paulée

17 avril 2012
By

Vous savez ce qu’est une « Paulée » ? Historiquement, c’était le grand banquet qui clôturait les vendanges. Et bien à Chartres, chez les Jallerat du Grand Monarque, la Paulée est fantastique ! Cette joyeuse famille, toute entière amoureuse du vin, tient chaque année au mois d’avril sa larronne réunion de vignerons et restaurateurs.

Paulée des Vins de Loire à Chartres

Ondine, Cécile et Claude Bébéar

L’année dernière, Monsieur Raimbault y avait cuisiné le menu de la fête. Lundi dernier, pour la 30ème Paulée des Vins de Loire, il passait de l’autre côté du piano, à table, entre les serviettes qui tournoient gaiement au son du chant : « Oh éh, Oh éh, Oh éh, Oh éh, La Paulée, La Paulée… Oh éh, Oh éh, Oh éh, Oh éh, La Paulée chez les Jallerat »! Incroyable comme ce refrain simplissime s’accroche au cerveau ! Je l’entends encore entre mes deux oreilles tant il enivre…

Josette Peltier en pleine envolée de serviettes...

Georges Jallerat & Stéphane Raimbault, qui lui avait volé son chapeau

Geneviève Jallerat

Paulée Fantastique

Olivier & Bertrand Jallerat

Sans jeu de mot facile, Arthur Rimbaud écrivait : « L’ivresse, c’est le dérèglement de tous les sens. » Et bien, au Grand Monarque, tout est parfaitement insensé, extravagant de générosité et dément d’abondance…

La veille du grand festin, le dîner qui ne réunissait que huit camarades il y a trente ans, en comptait plus d’une centaine, à fanfaronner entre les bouteilles, debout sur les chaises, serviettes au vent. De quoi perdre la tête, du Silex de Dagueneau au Clos Rougeard 2007 du grand, très grand Charly Foucault !

Monsieur Foucault

Le Père Noël

Le lendemain, Josette Peltier, de la mythique Pâtisserie Peltier de la rue de Sèvres, nous réconfortait de tartines au beurre frais et excellentes confitures de son cru aux quetsches et à la framboise… Elle est pas belle la vie ? Benh si ! Sans compter le côté « Boot Camp » du Chef, qui chaussait ses baskets pour une heure de jogging avant d’attaquer les hostilités de la tant attendue Paulée. Histoire de mériter le gargantuesque déjeuner, le voici qui gambade autour du lac, la Banane à la traîne, en train de cracher ses poumons avec comme la nausée des agapes de la veille !

Jean-Pierre Coffe & Stéphane Raimbault

Friends

Il a la forme, le Chef ! Et un sacré coup de fourchette ! Il faut dire que le déjeuner fût tout en finesse et gorgé d’iode : à chacun des plats servi par Philippe Vétélé, le bi-étoilé d’Anne de Bretagne (une copine qui doit avoir la banane !),on avait comme l’impression de boire la tasse ! La marée est arrivée jusqu’à Chartres, avec des palourdes sauvages comme jamais on avait goûté, des algues piquantes, un homard qui nageait dans une belle sauce coraillée…

Lobster...

Olivier Poussier

Dans l’avion qui nous ramenait sur la Côte, ça roupillait sec en rêvant de cet excellent Savennières de chez Papin ! Merci à Geneviève, Georges, Nathalie, Bertrand, Ondine et Olivier Jallerat ! Grâce à eux, on peut commencer la semaine d’attaque, en titubant, mais d’attaque !

Tags: , , ,

One Response to Banane en Paulée

  1. le gai litron..
    18 avril 2012 at 22 h 13 min

    simplement adroit et génial…vous êtes maintenant chez vous !

    biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Page Facebook